Les Portes Ouvertes du Collège se déroulent le Samedi 02 Mars 2019 de 10h à 16h sur le site des 6ème-5ème

Intervention de Gregory Turpin

Les élèves de seconde de l'Institution ont rencontrés le 16 janvier au centre paroissial Gregory Turpin.

Image (Intervention de Gregory Turpin)

A 35 ans, Gregory Turpin a un parcours atypique. Après avoir renoncé à devenir prêtre à cause de problèmes de santé, le chanteur plonge dans la drogue puis se relève. Très engagé auprès des chrétiens d’Irak chassés par l’État Islamique, il chante aujourd’hui sa foi devant une communauté conquise par ses textes et sa musique. Un nouvel album aux sonorités très pop. 

Un nouvel album plus pop

Moins de chants religieux, plus de textes orignaux, Gregory Turpin revient avec un nouvel album qui retranscrit un message personnel. « Je parle de plus en plus de ma foi, je trouve que cela devient plus facile et naturel. Elle est assez centrale dans cet album car c’est ce que je suis. Je ne mets rien qui ne soit pas en accord avec ce que je crois », explique le chanteur.

Avec ce nouvel album, Gregory Turpin revient vers un style plus pop comme on pouvait l’écouter sur ses deux premiers albums : « j’ai collaboré avec Grégoire comme je l’avais déjà fait auparavant. Mais la nouveauté, c’est la découverte de Philippe Uminski, qui y a mis sa patte. » Réalisateur des albums de Calogero mais aussi de Johnny Hallyday, Philippe Uminski donne à l’album une sonorité avoisinant celle de la variété française.

« J’essaye de toucher tout le monde et j’ai des retours très positifs. Il n’y a pas que les croyants qui m’écoutent », ajoute Gregory. « À 35 ans j’ai maintenant une certaine maturité, je sais ce que je veux. »

 

Grégory, malgré les apparences, est un garçon bien de son époque, qui a déjà vécu plusieurs vies. Né dans une famille peu pratiquante, il découvre la foi grâce à un prêtre qui l’initie à la guitare au collège.

Premiers concerts («?Je me produisais devant 400 mamies?!?»), et premiers frissons spirituels?: «?Je me disais “si Dieu existe, je vais m’abandonner à lui”.?» Fort de cette résolution, il décide, à 18?ans, d’intégrer, un carmel à Montpellier. Au bout d’un an, il doit le quitter pour des raisons de santé. «?Ça a remis en question ma foi, j’en ai voulu à Dieu?», avoue ce garçon à l’allure d’enfant sage. Il prend alors un tout autre virage.

«?À 19?ans, j’ai vite connu le succès en chantant des reprises de comédies musicales. J’ai même refusé la première Star Academy. Je n’ai jamais été attiré par ce qui brille.?» Grégory Turpin est d’un naturel discret. Il se retrouve à Toulouse au tournant de l’an 2000. Là-bas, il s’abîme dans la musique, la fête… et la drogue?! «?Comme j’étais timide, je prenais de la cocaïne pour me désinhiber, confie sans fard l’artiste. C’est devenu une habitude qui m’a fait sombrer dans la dépression.?»

Hors norme

Cette période douloureuse de neuf mois, l’artiste a choisi, en 2012, de la raconter dans un livre, Clair Obscur. Un ouvrage dans lequel il se livre sans retenue, confessant notamment que «?la coke est devenue ma compagne la plus fidèle et la plus sûre?». Pourtant, du jour au lendemain, il arrête tout et redécouvre la foi....

Image (Intervention de Gregory Turpin)

Image (Intervention de Gregory Turpin)

Image (Intervention de Gregory Turpin)