M. Blanchard et tous les membres de l'Institution vous souhaitent une très bonne année 2019.

Prérentrée scolaire lundi 2 septembre 2013

Image (Prérentrée scolaire lundi 2 septembre 2013)

Une nouvelle année se profile dans notre quotidien, et c’est toujours l’inconnu qui s’ouvre à nous. De nouveaux horaires, de nouvelles têtes (élèves, collègues), de nouvelles tâches à accomplir, de nouveaux projets. De nouveaux regards s’offrent à nous. Il y a quelques temps (en 2006 déjà) Paul Malartre, le secrétaire général de l’enseignement catholique nous invitait à « changer notre regard pour faire grandir la personne ». Pour construire ce nouveau regard, nous devions espérer en l’élève pour lui faire aimer son avenir. Je rajouterai qu’il faut aussi espérer en l’adulte qui est en chacun de nous pour lui faire aimer son avenir et son travail. De belles paroles qui ne sont pas toujours faciles à mettre en œuvre au quotidien. Avec l’espérance que l’on a en nous et dans les autres, nous pouvons compter sur chacun et chacune d’entres nous pour être accompagné avec bienveillance vers cet horizon.

 

Dans une récente enquête réalisée par l’hebdomadaire « La Vie » du 29 août 2013, le nouveau secrétaire général de l’enseignement catholique, Pascal Balmand, nous rappelle que le monde, la société française, l’Eglise, les enfants et les jeunes ont changé durant ces 20 dernières années. Un nouveau statut de l’EC qui prend acte des évolutions a été écrit. Pour la place de la pastorale, il affirme que les heures dédiées à celle-ci constituent l’une des facettes d’une dynamique de l’établissement. Il rappelle qu’un projet chrétien d’éducation ne consiste pas à élever des jeunes chrétiens, mais à essayer d’élever chrétiennement des jeunes. La dimension pastorale de l’école catholique passe d’abord par le regard que l’on porte sur les personnes.

La pastorale dans un établissement comme le nôtre se veut avant tout un lieu ouvert et offert à tous (élève et personnel) pour faire une rencontre possible.

C’est un espace gratuit (le local « Arc en Ciel ») qui accueille de manière inconditionnelle tous ceux qui frappent à sa porte. On s’y arrête juste le temps d’une pause, on y vient pendant une heure de permanence ou encore entre midi et deux pour parler, pour discuter, échanger, pour se reposer ou pour poser une question à l’animateur. C’est un lieu d’écoute, de rencontre et de partage.

La pastorale c’est aussi des heures de Réflexion Humaine et Chrétienne en 6e, 5e, 4e, des occasions pour poser un regard de confiance vers les jeunes. Permettre au jeune de mieux se connaître (ses qualités et ses faiblesses). Travailler sur la confiance en soi.

Pour ceux qui veulent plus, des propositions sont faites aux jeunes qui viennent en catéchèse 6e, 5e ou au MEJ 4e, 3e, lycée, pour leur apporter un éclairage sur les multiples questions qu’ils peuvent se poser : Qu’est-ce qui est finalement le plus important dans la vie ? Qui suis-je ? Comment peut-on construire son avenir ? Qu’est ce qui me relie aux autres ? Quel sens donner au mot réussir ? Le respect, l’amitié ? Peut-on être vraiment heureux ? Et Dieu, existe-t-il vraiment ou est-ce une histoire de gamin ? Chacun n’a-t-il pas sa religion ? Et la vérité ? Le catalogue des questions est très long.
C’est le début d’un cheminement, d’un accompagnement.

Partir des questions des jeunes, des questions existentielles, pour en venir à l’évocation de la question cruciale de Dieu, de la foi en Dieu, éduquer à la liberté, essayer de leur donner une colonne vertébrale ; proposer à tous la parole de Dieu, voilà le grand défi de la pastorale.

Dans tous les cas, ils ont envie d’avoir en face d’eux un adulte capable de leur montrer simplement le sens, la direction. Un adulte debout et heureux de se mettre à leur service. Un adulte témoin de la vie et attentif à tout ce qu’ils vivent et capable de les entendre sans les juger.

L’animateur n’est pas seul sur ce grand chantier et heureusement !
Il bénéficie d’une part d’un soutien sans faille de la part des membres du comité de direction et d’autre part, de l’aide précieuse de plusieurs professeurs et membres du personnel engagés.
La pastorale est l’affaire de toute la communauté éducative. Pour ceux et celles qui souhaitent donner un peu d’eux même, je vous accueille volontiers afin de m’aider à porter un regard sur ce monde qui nous entoure.

Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes. Ils n’ont pas fini de s’amuser.

Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière, il leur sera épargné bien des tracas.

Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses ils deviendront sages.

Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter : ils en apprendront des choses nouvelles.

Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux, ils seront appréciés de leur entourage.

Heureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses, vous irez loin dans la vie.

Heureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace votre route sera ensoleillée.

Heureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d’autrui même si les apparences sont contraires, vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.

Bienheureux ceux qui pensent avant d’agir et qui prient avant de penser ils éviteront bien des bêtises.

Heureux êtes-vous si vous savez vous taire et sourire même lorsque l’on vous coupe la parole, lorsque l’on vous contredit ou qu’on vous marche sur les pieds. L’Evangile commence à pénétrer votre cœur.

Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la véritable sagesse.